Gérer au mieux l’annonce d’une grossesse: le petit guide pratique pour les supérieurs hiérarchiques

08 juin 2022 | commentaire(s) |

Nicolas Caloz

L’annonce d’une grossesse est toujours un moment particulier pour les futures mamans. Au travail, cette annonce est également un instant clé pour un supérieur hiérarchique qu’il s’agit de gérer au mieux. Il n’est pourtant pas toujours facile de savoir quels sont les bons réflexes à adopter, et les démarches à entreprendre en tant que responsable d’équipe. Pas de panique, on vous explique la marche à suivre.

Lundi matin. Une de vos collègues vient vous annoncer qu’elle attend un enfant. Heureux pour elle, c’est peut-être la confusion et l’inquiétude qui prennent le relais. Comment réorganiser le travail durant la grossesse de ma collaboratrice? Ai-je des obligations à partir du moment où elle annonce sa grossesse? Y a-t-il des mesures particulières à prendre afin qu’elle puisse continuer à travailler? Comment gérer son retour au travail? Les questions se bousculent et vous voilà un peu perdu.

En effet, en votre qualité de responsable d’équipe, et à l’annonce d’une grossesse, vous êtes tenu de vous conformer à certaines dispositions légales prévues par l’Ordonnance sur la Protection de la Maternité (OProMa) régissant les droits particuliers des femmes enceintes au travail. De l’annonce de la grossesse au retour au travail de la collaboratrice après son congé maternité, une série d’aménagements devront être mis en place par vos soins. Les questions-réponses qui suivent vous permettront d’y voir un peu plus clair et de réagir au mieux lors d’une telle annonce.

Ma collègue vient de m’annoncer qu’elle est enceinte, que dois-je faire en priorité?

Tout d’abord, félicitez la future maman. Montrez-vous rassurant et disponible afin que cette dernière puisse vous parler de ses attentes et besoins. Dans un deuxième temps, il est nécessaire de fixer un premier entretien dans les jours qui suivent afin d’organiser la suite du travail. Si aucune base légale n’oblige l’employée à annoncer sa grossesse à ses supérieurs, il est dans son intérêt d’en parler aussi vite que possible afin que les éventuels aménagements du poste puissent être mis en place rapidement. 

En quoi consiste le premier entretien?

Ce premier rendez-vous permet de recueillir les informations nécessaires et d’organiser le travail pour les mois à venir. Qu’il s’agisse des besoins et attentes de la collaboratrice, ou de données plus pratiques, cet entretien vise à faire un point de situation: date du terme de la grossesse, adaptation des horaires, et autres aménagements éventuels du poste de travail. Cette entrevue peut aussi être l’occasion pour la collaboratrice d’évoquer ses souhaits futurs quant au taux d’activité, à la fonction et la date de reprise souhaités au retour du congé maternité.

Votre rôle est également de rassurer et d’accompagner votre collaboratrice en l’informant sur les droits des femmes enceintes sur leur lieu de travail, comme la protection contre le licenciement par exemple. 

Et durant la grossesse, dois-je faire quelque chose en particulier?

Il vous faudra être attentif à plusieurs choses durant la grossesse de votre collaboratrice. Selon  l’Ordonnance sur la Protection de la Maternité (OProMa), une femme enceinte ne peut pas effectuer d’heures supplémentaires. Cette dernière peut travailler au maximum 9 heures par jour. De plus, le poste de travail devra peut-être être aménagé en fonction des besoins de la collaboratrice.

Pensez également à fixer un entretien formel pendant la grossesse durant lequel les questions relatives au retour au travail seront abordées: durée du congé maternité, ou encore type et taux d’activité après le congé maternité peuvent être convenus lors de ce rendez-vous. Il s’agit en dernier lieu d’informer votre collaboratrice sur ses droits, notamment concernant l’allaitement. Toujours selon l’Ordonnance sur la Protection de la Maternité (OProMa), un temps d’allaitement, ou pour tirer son lait, est prévu pour les femmes actives. Ce temps compte comme travail rémunéré durant la première année de vie de l’enfant. Différentes durées sont prévues en fonction du temps de travail journalier: de 30 à 90 minutes en fonction des heures passées au bureau. 

Ma collaboratrice revient de son congé maternité dans quelques jours, comment préparer son retour?

Avant toute chose, et ce dès la naissance, les félicitations sont de circonstance! Quelques jours avant que votre collaboratrice réintègre ses fonctions, informez-la qu’une entrevue aura lieu le jour de son retour. Toutes les informations et nouveautés lui seront communiquées à ce moment-là. Un nouvel entretien un mois après son retour au travail devra être fixé par vos soins. Ce rendez-vous aura pour objectif de connaître l’état d’esprit de la nouvelle maman, de vous renseigner sur l’évolution de son équilibre entre vie professionnelle et vie de famille.

D’une façon générale, soyez à l’écoute et bienveillant. Gardez à l’esprit que valoriser une collaboratrice enceinte représente toujours une plus-value. Montrez-vous rassurant et disponible dans une mesure raisonnable afin que cette dernière puisse vivre sa grossesse au travail, ainsi que le retour de son congé maternité en toute sérénité.

Nicolas Caloz

A propos de l’auteur

Nicolas Caloz

Responsable CorporateCare

Voir tous les posts de Nicolas Caloz

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire

Les articles peuvent vous interresser

Groupe Mutuel

Rue des Cèdres 5 Case postale, 1919 Martigny    |    +41 0848.803.111

Nous suivre

Partager

Aimez

commentez