Concilier travail et maternité

22 septembre 2020 | commentaire(s) |

Voir tous les posts de Laurent Bridet

La loi Suisse oblige les entreprises à aménager les conditions de travail des femmes enceintes de façon à protéger leur santé. La situation sanitaire actuelle les identifie même comme personnes vulnérables. Depuis six ans, le Groupe Mutuel emploie deux infirmières sages-femmes pour assurer le soutien et le suivi des femmes enceintes à leur place de travail. Mais dans les faits, comment est-ce que ça fonctionne?

Prévenir pour mieux guérir

Le Case Management est un programme d’assistance aux entreprises, qui soutient les collaborateurs dans la gestion de leur santé et de leur travail. Animé par la volonté de prévenir et limiter les absences, le Case Manager propose d’être le lien entre employée, employeur et médecin dans l’optimisation des conditions de travail. Ces spécialistes participent au maintien de l’activité du collaborateur, limitent les arrêts maladie et améliorent le retour au travail après une absence.

Depuis 2014, deux sages-femmes se sont jointes aux équipes du Case Management afin de faire profiter collaboratrices et employeurs de leurs connaissances en matière de maternité. En excluant les grossesses à risque , le programme met en place des mesures visant à garder les collaboratrices actives le plus longtemps possible, avant le congé maternité à proprement parler. Ce programme aide également à organiser la reprise du travail dans de bonnes conditions pour ces femmes, nouvellement promues dans leur vie privée au rôle de mère.

Une approche collaborative

Si la loi oblige les employeurs à adapter les conditions de travail des employées enceintes, celle-ci n’est pas toujours connue ou respectée. Dans ce sens, les sages-femmes Case Manager proposent une approche médiatrice et bénéfique pour tous, en tenant compte des besoins et possibilités de chacun. Plus elles peuvent intervenir tôt dans l’adaptation de la place de travail, plus la femme enceinte se sentira respectée dans son état et évitera des dangers pour sa grossesse et de l’épuisement physique et psychique. Ces types d’adaptation se portent par exemple sur  le  travail de nuit, les horaires irréguliers et le travail physique. Cela nécessite souvent des compromis dont les fruits récoltés sont une collaboratrice satisfaite et une présence prolongée de cette dernière sur son lieu de travail, en évitant des arrêts maladie liés à son activité. Le congé maternité est ainsi mieux préparé et le retour de l’employée facilité.

Employée, employeur et médecin doivent fonctionner de concert afin de constituer le triangle garant de la bonne association entre maternité et carrière. Au centre, la sage-femme du Groupe Mutuel se charge de la bonne liaison entre tous ces acteurs.

Évoluer à l’unisson avec la société

Dans ces conditions optimales, la collaboratrice enceinte peut ainsi mener à bien sa grossesse sans mettre à mal sa carrière. Ce sujet d’actualité doit permettre d’améliorer la place de la femme au sein du monde du travail. En 2019, nous nous sommes félicités des progrès réalisés ces trente dernières années dans le domaine. Cependant, nous avons également identifié les améliorations à accomplir, afin que la réalité du terrain soit plus proche des volontés sociales modernes. Le Case Management Maternité s’inscrit dans ces évolutions de la société en faveur des femmes.

Découvrez en plus sur le travail de notre sage-femme Nicole Stadtmann

"La chose la plus importante que j'ai apprise en tant que Case Manager Infirmière sage-femme durant mes plus de 6 années d'activité en Suisse et dans les pays voisins est que lorsqu'une femme annonce une grossesse à son employeur, ce dernier doit réagir positivement.

Il s'agit là d'une condition préalable primordiale pour une prise en charge réussie de l’employée enceinte. Cette attitude positive face à un événement très important dans la vie de la future maman va la légitimer dans son état. Après les premières félicitations, l'employeur devrait proposer une rencontre pour discuter et planifier en commun les étapes appropriées et nécessaires des prochains mois. L’ouverture d’esprit, la transparence et le respect de la loi constituent le meilleur terrain propice à une approche mutuellement positive de la grossesse au travail."


Nicole Stadtmann
Case Manager Infirmière sage-femme

Liens intéressants

A propos de l’auteur

Responsable Case Management Entreprise

Voir tous les posts de Laurent Bridet

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire