Prévoyance Professionnelle: les cadres sortent du cadre

27 septembre 2019 | commentaire(s) |

Voir tous les posts de Alain Anthamatten

Qui dit cadre, dit responsabilités. Et ces responsabilités méritent un salaire. Mais ces revenus plus élevés possèdent aussi leur revers de médaille, auquel il faut porter une attention toute particulière: les lacunes en terme de prévoyance professionnelle. Pour éviter de revoir son niveau de vie nettement à la baisse une fois à la retraite ou en cas d’invalidité ou de décès, il est nécessaire de se faire tailler une prévoyance sur mesure. 

Plus on gagne et plus on perd

En 2019, la limite supérieure du revenu annuel assurable dans la prévoyance professionnelle obligatoire est fixée à Fr. 85320.-. Tout ce que vous gagnez en plus de ce montant n’est pas pris en compte dans le calcul de la future rente retraite. Pour avoir une chance de conserver son niveau de vie une fois à la retraite, les cadres peuvent se tourner vers un plan de prévoyance supérieur à ce que la loi exige ou complémentaire à leur plan de base actuel.

Il en va de même pour la part de salaire variable. Ce système plus répandu dans le haut de la hiérarchie est également victime de lacunes de couverture et nécessitera aussi un plan de prévoyance adapté.

Une petite pause aux grandes conséquences

Prendre du temps pour soi, pour sa famille ou pour un nouveau projet a des effets secondaires sur la retraite. Ces périodes de cotisation réduite ou absente pèsent lourd sur l’épargne des deux premiers piliers (AVS et LPP). Un plan de prévoyance complémentaire peut alors venir combler ces lacunes, en apportant une épargne supplémentaire ou en permettant des rachats d’années supérieurs au plan de base. La solution proposée par le Groupe Mutuel Prévoyance permet d’apporter un complément aux rentes de vieillesse du plan de base, ou minimum LPP, et ceci jusqu’à hauteur d’un objectif de prévoyance, fixé au cas par cas.

En plus de guérir, il est également possible de prévenir. De la même manière, le plan de prévoyance complémentaire permet de pallier au manque à gagner d’une retraite anticipée.

Des solutions modulables pour un personnel varié

Il est tout à fait possible d’adapter un contrat de prévoyance de base en définissant plusieurs niveaux de couverture, selon la fonction des collaborateurs. Cette approche permet de se rapprocher au mieux des besoins spécifiques de chaque catégorie d’assurés, comme le personnel, les cadres ou les membres de la direction.

L’autre alternative consiste à conclure un contrat complémentaire particulier auprès du Groupe Mutuel Prévoyance, adapté tout spécialement aux cadres de l’entreprise. Avec ce choix, le contrat de prévoyance de base peut bien entendu être conclu auprès du Groupe Mutuel Prévoyance mais également rester en vigueur auprès de la fondation de prévoyance actuelle.

A propos de l’auteur

Responsable Clientèle Vie et LPP

Voir tous les posts de Alain Anthamatten

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire