LAA par convention: Tout découvrir en restant couvert

08 juillet 2020 | commentaire(s) |

Voir tous les posts de William Schneiter

Le congé non payé est l’occasion de découvrir le monde, passer du temps avec sa famille, réaliser un projet personnel ou toute autre expérience qui nécessiterait une suspension de l’activité professionnelle. Durant cette pause exceptionnelle, vous n’êtes pas à l’abri d’un accident. Nous vous expliquons tout sur la gestion de vos assurances accident, complémentaire à l’accident et perte de gain.

Partez couvert

Le tourisme local a le vent en poupe et vous désirez découvrir votre pays sous toutes les coutures. Après un calcul mathématique digne d’une thèse de doctorat, vous en avez conclu que la richesse de notre pays est inversement proportionnelle à la superficie de son territoire et que votre cotât de vacances annuel ne suffira pas à faire le tour de la question.

Par conséquent, vous demandez un congé sans solde de 12 mois à votre employeur qui, pour permettre le bon déroulement de ce blog, vous l’accorde avec plaisir. Si votre entreprise est assurée auprès du Groupe Mutuel, vous avez la possibilité de garder vos assurances-accident habituelles durant cette période exceptionnelle.

Demandez une rallonge

Elle s’appelle Assurance-accidents par convention. Elle vous permet de rester assuré contre les accidents non-professionnels durant 6 mois dès la fin de la couverture via votre employeur. Pour 40.-/mois, vous continuez à bénéficier des prestations largement plus étendues que celles du risque accident de votre assurance maladie de base.

Afin de profiter de cette « rallonge », c’est à vous de nous communiquer votre volonté de prolonger la couverture d’assurance. Vous avez 31 jours pour le faire, à compter du dernier jour de travail. Ainsi, vous pouvez profiter de votre congé non-payé sans craindre les mauvaises surprises en cas d’accident. Nous vous conseillons tout de même de ne pas trop vous pencher sur la fosse aux ours.

Garantir son salaire à son retour

En plus de l’assurance-accidents (LAA), vous bénéficiez peut-être, via votre employeur, d’une assurance complémentaire à la LAA (LAAC) et/ou d’une assurance perte de gain en cas de maladie. Celles-ci peuvent également être maintenues mais c’est à votre employeur d’en faire la demande. Un simple E-mail à entreprise@groupemutuel.ch suffit à annoncer votre situation. Dans ce cas, la couverture LAAC subsiste pendant 6 mois au maximum, à condition que l’assurance-accidents par convention ait été conclue.
L’assurance perte de gain en cas de maladie peut, quant à elle, vous couvrir durant 12 mois au maximum. S’il devait vous arriver quelque chose, votre salaire vous serait versé dès la date prévue de votre retour au travail.

Avec ces deux couvertures supplémentaires, vous pouvez même tenter un bras de fer avec Christian Stucki, lors de votre passage dans le Seeland.

Liens intéressants

A propos de l’auteur

Entreprise & Prévoyance

Voir tous les posts de William Schneiter

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire