Retraités: il est temps de donner du temps

26 mars 2020 | commentaire(s) |

Voir tous les posts de Gilles Tornay

Quand on pense personnes âgées, on s’imagine davantage les résidents de home plutôt que l’écrasante majorité des seniors que sont en fait les parents, grands-parents, oncles, et tantes. En ses temps difficiles, nous pouvons tous donner un coup de pouce. Comment? Et bien voici quelques exemples:

Vaincre la solitude avec un coup de fil

Appelez vos proches plus fréquemment que d’habitude
Cette proximité (qui peut être agrémentée de vidéo avec Whatsapp ou Skype) permet de maintenir le contact, communiquer et partager sur les petits et grands soucis du quotidien. Ainsi, personne ne se sent abandonné et chacun peut se réjouir du coup de fil quotidien avec les petits enfants par exemple.

Montez une chaîne téléphonique 
A la manière d’une chaîne d’alerte dans les écoles, une chaîne téléphonique permet de garder le contact de manière planifiée et régulière avec deux à trois personnes toutes les semaines. Un thème est lancé au début de la chaîne et chaque participant est contacté puis contacte une autre personne afin de discuter ce thème. Cette astuce vous permet d’entretenir le lien social mais également de créer un rendez-vous.

Courses, médicaments; que faire pour vos achats?

Si vous n’avez pas quelqu’un pour vous aider avec vos achats ou si vous ne pouvez pas aider vous-même vos proches pour faire leurs courses, différentes options existent :

  • Les grandes surfaces organisent soit de la livraison à domicile soit la possibilité de préparer pour vous votre commande et de passer chercher votre cabas. LeShop.ch, coop@home ou encore Manor propose ce type de services.
    Attention toutefois car avec la forte demande, le temps de livraison peut parfois être long. Pour soutenir les plus petites PME, n’hésitez donc pas également de solliciter les producteurs locaux qui ont mis en place un système de livraison à domicile.
  • La livraison de repas de Prosenectute
  • Demandez de l’aide aux voisins. Malgré la proximité, on ne sait pas toujours si telle personne a besoin d’aide? Posez la question et avec un peu d’entraide, tout le monde pourra manger à sa faim.

Rire, se divertir et passer le temps

Sans tout cela, la vie est bien triste et nombre de personnes souffrant déjà de solitude en temps normal, vont traverser non sans mal cette épreuve inédite pour tout le monde. Ainsi, vous pouvez tester les abonnements à Spotify, Netflix ou simplement Youtube. Ces sites internet et applications peuvent justement apporter une masse de contenus divertissants pour tous les âges. Visitez la page de la RTS découverte afin d’agrémenter intelligemment et de façon ludique vos après-midis. Et si vous-même ou votre parent n’a pas d’accès internet, alors vous pouvez vous orienter vers des activités comme la peinture, la lecture, le sport à la maison ou encore l’apprentissage d’une nouvelle langue pour les plus téméraires.

Une crise qui en dit long sur nous-même

Cette crise, après seulement quelques jours de confinement, met en lumière nos besoins primaires et notre fragilité en tant que société d’une fois ces besoins possiblement non assouvis. Les ainés n’ont pas forcément les mêmes moyens de socialisation ou n’ont pas accès à internet. La dépendance aux autres pour certaines tâches essentielles du quotidien est donc bien réelle. Cela va de la nourriture au divertissement en passant par ce besoin humain si précieux : la socialisation. Toutes ces activités sont en fait primordiales pour garder le moral et toujours se sentir vivant et curieux. La solitude est partout et nous guette nous aussi, alors prenons soins les uns des autres.

A propos de l’auteur

Rédacteur web

Voir tous les posts de Gilles Tornay

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire