Biosimilaires: Les traitements biologiques ont leur "générique"

05 janvier 2022 | commentaire(s) |

Voir tous les posts de Christian Curty

Dans le domaine de la biotechnologie, nous profitons des bienfaits des traitements biologiques depuis 1980. Aujourd’hui, certains de ces médicaments voient leur brevet expirer et offrent l’opportunité de voir arriver sur le marché des traitements biosimilaires. Comme pour les médicaments de synthèse génériques, l’existence de ces répliques à bas prix est une chance pour notre système de santé.

La biotechnologie au service de la vie

Les traitements biologiques nous permettent de guérir aujourd’hui des maladies autrefois mortelles, comme certains cancers ou des inflammations chroniques des intestins et des articulations.

Ce qui distingue les médicaments biologiques est l’origine de leurs composés. Au lieu d’être issus de la chimie, comme les médicaments de synthèse traditionnels, le principe actif des médicaments biologiques repose sur des macromolécules d’organismes vivants, comme des protéines ou des glycanes d’origine humaines ou animales.

Ces principes actifs sont généralement plus gros et plus complexes que ceux des médicaments de synthèse. Les traitements biologiques sont des médicaments issus de la biotechnologie et sont hautement spécifiques pour lutter contre les composants endogènes qui favorisent la maladie.

L’innovation a un coût

Comme pour les médicaments chimiques, les médicaments biologiques de référence ont un prix qui est parfois extrêmement douloureux pour notre système de santé. Le coût des médicaments biologiques remboursés se répercute sur tous les assurés, en participant à l’augmentation des coûts de la santé.

Nous vous parlions du système de fixation du prix des médicaments dans notre blog sur la politique de la santé et de l’importance des génériques. Heureusement, les traitements biologiques ont aussi leurs génériques : les biosimilaires.

Un même principe actif à moindre coût

Les biosimilaires sont des médicaments biologiques dont la protection par brevet a expiré. Comme leur pendant biologique de référence, ils sont produits dans des cellules vivantes au cours d'un processus complexe qui fait appel au génie génétique. Dès que le brevet d'un produit biologique a expiré, les biosimilaires peuvent être approuvés en tant que traitement pour la Suisse.

Les principes actifs de ces médicaments sont les mêmes que le traitement de référence et ils sont donc tout aussi sûrs et efficaces que le médicament initial. La différence réside dans la protection par brevet absente, qui permet un prix plus adapté à la fabrication du produit, sans chercher à amortir tout le processus de recherche et d’innovation en amont. L'Office fédéral de la santé publique a par ailleurs calculé que le prix d'un biosimilaire lors de sa mise sur le marché est au moins 25 % inférieur au prix du médicament de référence.

Les biosimilaires sont fabriqués selon des exigences de qualité strictes et en utilisant les méthodes les plus modernes et des installations de production strictement contrôlées, sur une base régulière. Efficacité et sécurité garanties devraient nous inciter à toujours préférer les biosimilaires aux traitements biologiques de référence, comme il en est pour les médicaments chimiques génériques, afin d’alléger le poids du coût des médicaments sur notre système de santé.

Christian Curty

A propos de l’auteur

Pharmacien-conseil

Voir tous les posts de Christian Curty

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire

Groupe Mutuel

Rue des Cèdres 5 Case postale, 1919 Martigny    |    +41 0848.803.111

Nous suivre

Partager

Aimez

commentez