Mieux comprendre le jeûne intermittent

03 juin 2020 | commentaire(s) |

Voir tous les posts de Serkan Isik

Manger avec intervalles est tendance. Il est considéré comme une solution pratique pour perdre du poids et aurait même des vertus préventives contre les maladies. Dans le même temps, le jeûne intermittent soulève de nombreuses questions. Mythe ou réalité? Nous avons rencontré le Professeur Stephan Herzig, directeur scientifique du Helmholtz Diabetes Center Munich, qui fait le point sur diverses déclarations au sujet du jeûne intermittent.

Notre comportement alimentaire n'est pas naturel

Dans l'histoire de l'humanité, rares sont les périodes durant lesquelles les aliments ont été disponibles en permanence. De ce fait, une routine quotidienne faite de périodes de faim ressemble davantage à notre disposition naturelle. Aujourd'hui, la nourriture est disponible à tout moment dans les pays industrialisés, ceci est entre autres la raison de l'augmentation du surpoids et de certaines maladies.

Il est communément admis que l’on doit prendre plusieurs petits repas par jour pour éviter un apport énergétique unique sur notre métabolisme. Cela peut s'appliquer à certains groupes de personnes (par exemple les diabétiques de type 1) qui devraient éviter les pics de sucre dans le sang. Dans l'ensemble, cependant, cette distribution uniforme de l'apport alimentaire tout au long de la journée est erronée. En particulier pour notre pancréas qui ne s'arrête pas et accumule donc le sucre dans le corps, qui peut entraîner l'obésité et diverses maladies.

Avec le jeûne intermittent, le corps perd de la masse musculaire

De nombreuses études se sont penchées sur l'interaction entre le jeûne à intervalles et l'entraînement physique. Il a été démontré que le jeûne intermittent n'a aucun effet négatif sur les performances musculaires, même lors d’un entraînement intensif. Dans certains cas, une amélioration de l'endurance a même été observée.

Le jeûne intermittent est interdit pendant la grossesse

Jusqu'à présent, il n'y a pas d'études complètes sur le jeûne intermittent et la grossesse. Cependant, il existe des observations sur le lien entre la chirurgie bariatrique (perte de poids soudaine par réduction de l'estomac, etc.) et la grossesse. Il a été démontré que, dans ces cas, il peut y avoir un risque accru de mortalité infantile ou de prise en charge aux soins intensifs pour les nouveau-nés. D'un autre côté, les études sur le jeûne et la grossesse durant le Ramadan n'ont montré aucun effet significatif sur le poids à la naissance ou le taux de natalité prématurée après ces périodes de jeûne quotidiennes. Les conclusions semblent donc hasardeuses voire contradictoires.

Par conséquent, en raison du fait que la grossesse signifie un état hormonal et nutritionnel spécial, le jeûne intermittent ne peut pas être recommandé. La grossesse n'est de toute façon pas une période appropriée pour travailler sur la perte de poids, car il est bien sûr également important de veiller à ce que l'enfant soit alimenté en nutriments.

Le jeûne intermittent est la meilleure prévention sanitaire contre de nombreuses maladies

En réalité, le jeûne intermittent est une prévention sûre, facile à réaliser et peu coûteuse contre un certain nombre de maladies. Il existe des preuves suffisantes concernant ses effets positifs, en particulier sur le métabolisme du sucre et des graisses, sur la pression artérielle et la sensibilité à l'insuline. Le jeûne à intervalles peut être utilisé, par exemple, pour contre carrer la stéatose hépatique (trouble du foie et de la vésicule biliaire). Puisque nous savons maintenant qu'un certain nombre de maladies tumorales peuvent également être directement attribuées à l'obésité et au diabète, une amélioration du métabolisme par le jeûne intermittent peut également être considérée comme une prévention contre le cancer.

Il est important de savoir que le poids corporel humain réagit de manière variable au jeûne à intervalles, c’est-à-dire que beaucoup de gens perdent du poids, mais d’autres non. Cependant, les autres effets positifs demeurent même sans perte de poids. Les périodes de faim entraînent également une augmentation de l'activité physique et une amélioration de la pensée cérébrale et de la fonction d'apprentissage.

La faim est la clé du succès du jeûne intermittent

Un régime alimentaire classique ne réussit souvent pas à long terme, car le métabolisme humain s'adapte à une réduction des calories avec une régulation à la baisse de la consommation d'énergie. Si vous mangez ensuite normalement, l'effet yo-yo se produit. Le jeûne intermittent diffère de la «diète» classique puisque les périodes sans nourriture alternent avec les périodes de prise alimentaire.
Cela signifie que vous pouvez manger à votre faim sur une journée et éviter une sensation de faim permanente. Dans l'ensemble, la clé du succès n’est pas la privation, mais plutôt la définition de périodes ciblées durant la journée pendant lesquelles on ne mange pas. Le changement avec une alimentation normale garantit alors qu'il n'y a pas de sensation de faim permanente et ennuyeuse.

Le jeûne intermittent n'est pas recommandé pour un travail nécessitant de grands efforts physiques

Il est important de pouvoir intégrer le jeûne à intervalles de façon continue dans votre routine quotidienne afin d’obtenir un effet durable. Donc, si une personne parvient à jeûner à intervalles malgré un travail physique intense, il n’existe aucune contre-indication. Mais avec un travail physique intense, la consommation d'énergie doit être plus élevée et la question se pose alors de savoir si une réduction du poids corporel est nécessaire ou souhaitée.

Le jeûne intermittent est un mode de vie et non un régime temporaire

C'est vrai, malgré ce que l’on essaie de nous faire penser dans les publicités, il n’existe pas de moyen efficace à long terme pour perdre du poids. Les régimes avec une perte de poids rapide sont contre-productifs. À cet égard, le jeûne intermittent n'est pas un régime typique, mais un changement fondamental dans la vie quotidienne avec un large éventail d'effets positifs.

Vous souhaitez en savoir plus sur le jeûne intermittent ? Suivez le cours en ligne Paastoa avec le Prof. Dr. Stephan Herzig (uniquement en langue allemande).

A propos de l’auteur

Responsable relations médias

Voir tous les posts de Serkan Isik

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire