Soleil, chaleur mais hydratation

28 juin 2021 | commentaire(s) |

Voir tous les posts de Tanya Lathion

Coups de chaud, insolations et déshydratation sont les ennemis de l’été. Nous accablons souvent le soleil et la chaleur pour tous ces maux mais il faut bien l’avouer, nous leur donnons un sacré coup de main pour nous assommer en oubliant de s’hydrater. Pour profiter de l’été sans en subir les méfaits, n’oublions pas de boire un verre… à notre santé!

Même si mon corps n’est plus en pleine croissance, il me faut de l’eau

Sans eau, pas de vie. Un atome d’oxygène pour deux atomes d’hydrogène et tout devient possible. Nous, les êtres humains, sommes constitués d’eau entre 60% et 70%. Ce liquide est nécessaire à un bon nombre de nos fonctions vitales:

  • Respiration: L’eau permet de maintenir le volume de sang dans le corps. Ainsi, il peut assurer correctement le transport d’oxygène au cerveau, aux organes et aux muscles.
  • Digestion: Le niveau de salive est déterminant pour permettre une bonne digestion des aliments.
  • Thermorégulation: Maintenir une température corporelle optimale pour le bon fonctionnement de notre métabolisme demande de pouvoir évacuer la chaleur par la sueur.
  • Détox: Grâce à l’urine, nous éliminons toutes sortes de déchets néfastes pour notre organisme.
  • Système immunitaire: La peau, première ligne de défense mécanique du corps humain, est constituée à 80% d’eau. Bien s’hydrater c’est aider le renouvellement cellulaire et garder une belle peau pour une meilleure protection.

L’apéro, ça ne compte pas…

Une bière après l’entrainement de foot ou un rosé en terrasse, c’est agréable mais ça ne joint pas l’utile. En matière d’hydratation, rien ne vaut l’eau. Mais concernant l’alcool, c’est même le phénomène inverse qui se produit: plus nous buvons, plus nous nous déshydratons. Pas logique? Regardons cela de plus près.

L’alcool contient de l’éthanol. Cette substance est considérée par notre corps comme du poison. Notre organisme va donc tenter de le diluer en le dispersant dans tout notre organisme. Mais l’éthanol agit sur une hormone que produit notre corps: la vasopressine.

La vasopressine est antidiurétique. Cela signifie qu’elle nous permet de garder l’eau à l’intérieur du corps. En venant l’empêcher de faire son job, l’éthanol augmente l’élimination d’eau de notre organisme. Voilà pourquoi plus l’alcool est fort et plus nous allons souvent aux toilettes durant la soirée.

Au final, nous aurons perdu plus d’eau que nous en aurons bue et nous subirons les effets de la déshydratation, plus connus sous le nom de gueule de bois. Vous vous souvenez de ce conseil de grand frère lors de vos premières soirées?
- Bois un verre d’eau entre chaque verre d’alcool!
C’est vrai que ça fait mal de le dire, mais il avait raison! Pour ne pas passer un dimanche au bouillon, tout est dans la gestion de l’hydratation.

De quelle quantité d’eau avons-nous besoin par jour?

Pour maintenir un taux d’eau optimal, nous devrions ingérer la même quantité d’eau que celle que nous perdons, tous les jours. Le métabolisme utilise 1 litre d’eau par jour pour fonctionner. Les pertes en transpiration et urine, elles, s’élèvent à 1,5 litre par jour. Comme nos aliments nous fournissent environ 20% du quota d’eau journalier, sauf si vous êtes un astronaute en mission et que vous n’ingérez que de la nourriture lyophilisée, il nous reste donc environ 2 litres à boire quotidiennement.

2 litres c’est 8 verres de 25cl. Pour y arriver plus facilement, il nous suffit de bien les répartir:

  • Un verre d’eau en se levant et un en se couchant
  • Deux verres pendant le repas
  • Un verre avec le café
  • Les trois autres devraient être faciles à placer durant la journée

Bien hydratés, nous permettons à notre organisme de bien fonctionner.

A propos de l’auteur

Rédactrice Web

Voir tous les posts de Tanya Lathion

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire