Vole Marius, vole!

17 juin 2020 | commentaire(s) |

Voir tous les posts de Monica Caligari

Cela fait déjà six ans que Marius aime le saut à ski. Pour quelles raisons ? Avant tout pour les sensations dans les airs, les montées d’adrénaline et la vitesse. Dans le question-réponse ci-dessous, le jeune sportif nous raconte ses débuts dans cette discipline, son quotidien et ses rêves.

Comment est née ta passion pour le saut à ski ?

Avec ma famille, j’ai assisté à une compétition à Gibswil. Ça m’a tellement plu que je me suis inscrit à un stage d’essai. Depuis, je m’entraîne au Skiclub am Bachtel.

J’ai toujours été fasciné par le fait de pouvoir voler comme un oiseau, et je pense que c’est un peu la sensation que je retrouve en pratiquant ma passion

Quel est ton meilleur souvenir en saut à ski ?

Je me souviens surtout du premier changement vers un plus grand tremplin. Et aussi  la première fois que j'ai franchi la barre des 100 mètres m'a également marqué, c'était un sentiment incroyable.

En fait, je dois dire que chaque participation à un concours international est inoubliable.

A quoi ressemble ta vie au quotidien ? Est-ce que tu étudies ou tu travailles ? A quelle fréquence t'entraînes-tu ?

Je fréquente le lycée sport-études «Kunst und Sport Gymnasium Rämibühl» à Zürich.

Comme l’horaire est flexible, le lycée dure un an de plus qu’ailleurs. Je peux donc mieux m’entraîner et de manière plus individualisée. Sans ces horaires flexibles, je ne pourrais pas m’entraîner autant.

En plus des heures scolaires, j’ai sept entraînements par semaine, ce qui fait environ 25 heures. La moitié du temps, je m’entraîne sur le tremplin, et l'autre moitié est prévue pour la musculation et la souplesse.

Quels sont tes objectifs ?

J'aimerais devenir champion suisse dans la catégorie U16 cet automne. J'ai déjà remporté deux médailles de bronze lors de précédents championnats nationaux. Maintenant, je veux m’envoler vers la première place.

A moyen terme, j’aimerais gagner mes premiers points à la Coupe des Alpes où les jeunes talents des associations de ski alpin peuvent se mesurer les uns aux autres. Et à long terme, mon objectif est de participer à la Coupe du monde.

Qu’est-ce qui te motive ?

J’adore voler. La montée d'adrénaline que je ressens pendant le saut récompense tous mes efforts et me motive pour chaque séance d'entraînement. J’essaie de m’améliorer à chaque saut, pour que je puisse m'envoler toujours plus loin !

Pour le saut à ski, il faut toujours être pleinement concentré. J'ai remarqué que cela m'aide aussi dans la vie de tous les jours et surtout à l'école. Ça aussi, c’est motivant !

Que signifie pour toi le soutien de l'Aide sportive suisse et de ton parrain, le Groupe Mutuel ?

C'est grâce à l’Aide sportive suisse que nous nous sommes trouvés. Le saut à ski n'est pas un sport populaire, entre autres parce que l'équipement est assez coûteux. Je suis heureux de pouvoir bénéficier de cette contribution financière et je trouve formidable que le Groupe Mutuel soutienne les jeunes athlètes qui tentent d'arriver au sommet.

As-tu des modèles ?

Oui, Simon Ammann, Peter Prevc et Dominik Peter.

As-tu des conseils à donner aux autres athlètes qui pratiquent ce sport ?

Écoutez vos entraîneurs et faites-leur confiance. La collaboration est importante aussi. Pour réussir un bon saut, le matériel et la technique sont primordiaux pour que tout fonctionne parfaitement. De plus, cette discipline n'est pas sans danger, c'est pourquoi il faut être pleinement concentré à chaque saut.

Le Groupe Mutuel souhaite plein succès à Marius pour la suite de sa carrière sportive et l’atteinte de ses objectifs.

A propos de l’auteur

Cheffe de projet sponsoring & events

Voir tous les posts de Monica Caligari

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire

LES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER