Que doivent manger les sportifs? Et quand?

28 avril 2018

Voir tous les posts de Fit for Life

Dans une journée, allier entrainement et activité professionnelle prend beaucoup de temps pour un sportif. Ceci fait qu’il est de plus en plus difficile de maintenir une alimentation classique avec trois repas, matin, midi et soir. Mais cette planification des repas joue-t-elle vraiment un rôle?

Le matin comme un empereur et à midi comme un roi?

La répartition optimale dans le temps des différents repas a toujours été controversée et discutée. Bien qu’une horloge biologique interne existe, il est certain que l’activité physique et la prise des repas affectent cette horloge.

Fréquence des repas irrégulière

La répartition des prises d’énergie, au cours d’une journée, varie fortement selon les cultures et les régions. Bien que beaucoup croient qu'il doit y avoir une façon précise de prendre les repas à heure fixe, ce n'est pas vraiment le cas. Les humains ont la capacité de s’adapter de manière flexible à différentes cultures et régimes. De ce fait les prises de repas peuvent varier.

La nutrition dépend de l‘entrainement

Le sport pratiqué n’est pas l’élément le plus important dans le choix de la nutrition à mettre en place. La meilleure alimentation pour le football peut aussi être adaptée et fonctionner pour le triathlon. La nutrition, lors de tous les repas, doit toujours être adaptée à l’athlète et aux objectifs à court et long terme. Afin de pouvoir planifier correctement l’alimentation du sportif, il est important de connaître son entraînement et ses buts. Les questions suivantes doivent être posées:

  • Quels sont les objectifs à court et long terme?
  • Les entrainements sont-ils adaptés pour atteindre ces objectifs?
  • A quoi ressemble votre quotidien (vie professionnelle, familiale et sportive)?
  • Êtes-vous un sportif débutant, amateur ou confirmé?

Dès que des réponses auront été apportées à ces questions, vous pourrez estimer la quantité quotidienne de nutriments nécessaire. Une fois la quantité déterminée, le rythme des repas et la diversification des aliments pourront être abordés. C’est pour cette raison qu’un spécialiste de la nutrition sportive doit avoir des connaissances en physiologie du sport en plus de ses compétences diététiques.

L’importance de la digestion

La planification spécifique des repas doit être établie en fonction de la digestion des aliments. Celle-ci doit être terminée avant le début de l’entrainement et la nourriture mangée après l’entrainement doit être facilement assimilable. Comme chaque personne possède un fonctionnement nutritionnel unique, il est difficile de donner un avis général sur la répartition des repas. Ainsi, un petit-déjeuner idéal ou un dîner ou souper idéal n’existe pas vraiment en sport. Cela dépend de la situation personnelle de chaque sportif.

Il existe toutefois quelques généralités: Un repas complet prend normalement 3 à 4 heures pour être digéré. Si le temps entre le repas et l’entrainement est trop court, il faut alors privilégier une collation plus légère avant l’entrainement et le repas complet pourra être pris après. Un repas plus long à digérer est à privilégier après l’entrainement. Ceux-ci sont généralement riches en protéines ou en fibres comme la viande, la salade ou les légumes.

Cette article est issu d’un dossier sur le thème de la nutrition paru dans le magazine suisse alémanique
Fit for Life, édition 2/2018.

A propos de l’auteur

En collaboration avec le magazine

Voir tous les posts de Fit for Life
Groupe Mutuel

Rue des Cèdres 5 Case postale, 1919 Martigny    |    +41 0848.803.111