10 aliments faussement sains à fuir

28 avril 2021 | commentaire(s) |

Voir tous les posts de Christelle Travelletti

Jus de fruits, granolas, galettes de riz… Ces aliments figurent parmi les plus consommés lorsqu’on décide de manger sainement ou alors de perdre du poids. Pourtant, remplis de sucres ajoutés et de conservateurs, ils ne sont pas aussi bons pour notre santé qu’on ne le croit. Et ce ne sont pas les accroches marketing sur les emballages qui y changeront quelque chose. Avec l’aide d’Aurelia Corbaz, nutritionniste et coach myDiabCheck, nous vous dévoilons 10 produits prétendument sains et surtout comment manger plus sainement… vraiment!

1. Les jus de fruits et les smoothies

Stars du petit-déjeuner, les jus de fruits et les smoothies contiennent une dose importante d’eau et de sucre. Les pires, ce sont les jus de fruits industriels mais les jus de fruits fraîchement pressés et les smoothies maison sont également à consommer avec modération. Ils provoquent tous un pic de glycémie car ils ne permettent pas à notre estomac d’assimiler l’aliment par la mastication. C’est comme si notre corps comprenait qu’on buvait uniquement de l’eau et du sucre.

  • Le conseil nutrition d’Aurelia:
    Consommez des fruits entiers le matin et si vous voulez absolument les presser, gardez la pulpe et quelques morceaux. A consommer de préférence uniquement 1 fois par semaine. Attention, la vitamine C meurt après 30 minutes à la lumière et à la chaleur.

2. Le granola

Produit phare des foodistas, le granola est riche en fibres. «Mais la différence entre un granola maison et un granola industriel c’est qu’ils n’ont pas la même valeur nutritive. Dans la version des supermarchés, on y trouve des sucres ajoutés comme du sirop de fructose, du glucose et des agents conservateurs et votre organisme ne les absorbera pas de la même façon» explique Aurelia Corbaz.

  • Le conseil nutrition d’Aurelia:
    Préparer son granola soi-même à base de céréales brutes comme l’avoine, de graines de courges, de noix de cajoux, de fruits et de sirop d’érable ou de miel, comme par exemple dans la recette du granola aux myrtilles de la nutritionniste.

«J’invite toujours mes clients à revenir aux bases, aux produits naturels et non-transformés, et surtout à cuisiner eux-mêmes. On pense souvent à tort que c’est plus compliqué et que ça prend plus de temps, mais c’est faux»

Aurelia Corbaz, nutritionniste à Lausanne

3. Les produits sans gluten et vegan

Les industriels se mettent toujours à la page des dernières tendances. Alors quand on lit «sans gluten» sur l’emballage, on a l’impression que c’est plus sain mais c’est totalement faux. Par exemple, dans les pâtes sans gluten, les fabricants ont rajouté, à la place du gluten, des farines raffinées comme la fécule de maïs ou de pomme de terre alors que les pates normales c’est juste du blé. Pareil pour les produits vegan (fausses grillades, faux fromage, etc.) ce ne sont que des produits transformés pour créer un aliment de base comme la viande ou le fromage. D’ailleurs, la liste des ingrédients sur ces emballages est longue comme le bras!

  • Le conseil nutrition d’Aurelia:
    Privilégiez des produits naturellement sans gluten comme le quinoa, le millet, le sarrasin, le riz ou alors des pâtes à base de ces céréales-là. Et si on est végétarien ou végétalien, on se rue sur les légumes et les légumineuses ou alors le tofu à la rigueur 1 fois par semaine.

4. Les chips de betteraves

Dernières arrivées au rayon apéro, les chips de betteraves sont des produits transformés et il n’y a aucune vraie betterave à l’intérieur. Dans tous les cas, les chips, même les bio ou les sans gluten, contiennent toutes des graisses saturées et donc de mauvaises graisses.

  • Le conseil nutrition d’Aurelia:
    Une chips à la base c’est une pomme de terre avec de l’huile et du sel alors faites vos propres chips ou alors privilégiez les chips nature à base d’huile de colza, une bien meilleure huile que l’huile de tournesol.

5. Les yaourts aux fruits

Les yaourts aux fruits contiennent des faux fruits, des arômes et encore une fois beaucoup trop de sucre. Dès que vous lisez le mot «sirop de glucose ou sirop de fructose», reposez le produit. Le fructose, c’est le seul type de sucre qui va aller se stocker dans notre foie et qui va créer un foie gras.

  • Le conseil nutrition d’Aurelia:
    Restez simple, prenez un yaourt nature et ajouter des fruits frais dedans.

«Dans un produit industriel, afin de donner du goût, soit ils enlèvent de la graisse et ils rajoutent du sucre, soit l’inverse»

Aurelia Corbaz, nutritionniste

6. Le lait de riz ou d’amande

En ce qui concerne les produits laitiers, il est recommandé de n’en manger qu’un par jour si on le digère bien. Et vu la forte augmentation des intolérances au lactose ces dernières années, plusieurs types de lait végétal sont apparus sur les étals. Dans certains laits d’amande, il y a de l’huile de tournesol ou encore de la farine de riz afin de créer cette consistance crémeuse du lait de vache qu’on aime bien.

  • Le conseil nutrition d’Aurelia:
    Pour tous ces produits, il faut vraiment regarder l’étiquette et se renseigner sur la manière dont on les fabrique. Un lait d’amande à la base, ce sont juste des amandes filtrées et de l’eau. On peut très bien le faire soi-même. Attention, le lait de riz, c’est celui qui a un index glycémique le plus élevé.

7. Le humous

Le humous industriel est rempli d’agents conservateurs alors qu’à la base, ce sont juste des pois chiches.

  • Le conseil nutrition d’Aurelia:
    Je vous donne la recette d’un bon humous maison, c’est tout simple: versez 1 boîte de pois chiches, rajoutez 1 cuillère à soupe d’huile de sésame, un peu d’huile d’olive et 1 citron. Mixez le tout et le tour est joué!

8. Les galettes de riz

«Les galettes de riz, c’est catastrophique!», s’exclame Aurelia Corbaz. Tout le monde en mange car on a toujours pensé que c’était sain et moins sucré que les biscuits. On en donne énormément d’ailleurs pour le goûter des enfants. En réalité, il s’agit de riz ou de maïs qui a été soufflé et qui a un index glycémique au plafond. En plus, de l’arsenic, un métal lourd, a même été retrouvé dans certaines galettes de riz.

  • Le conseil nutrition d’Aurelia:
    A choisir, je vous propose de donner à votre enfant une bonne tranche de pain complet de la boulangerie et de le tartiner de beurre avec un peu chocolat noir dessus comme faisaient nos parents et nos grands-parents.

9. Tous les produits «sans sucres»

Afin de coller à la tendance des régimes, certaines marques ont créé des boissons sans sucres appelées «light» ou «zero» mais ces produits sont tout aussi nocifs pour notre santé. Quand on mange du sucre, notre estomac envoie un message à votre cerveau pour lui dire de produire de l’insuline. Jusqu’ici, tout est normal. Mais quand on mange un aliment qui contient du « faux sucre » comme de l’aspartame par exemple, on envoie un faux message à notre cerveau et notre pancréas va créer de l’insuline alors qu’il n’en pas besoin. On va donc générer nous-même du sucre dans notre sang alors qu’on n’en a pas consommé. C’est la prise de poids assurée.

  • Le conseil nutrition d’Aurelia:
    Je le dis souvent à mes clients: si vous voulez boire un Coca, buvez alors un vrai Coca! Avec modération bien sûr. Mais ce sera moins pire que de boire un Coca light ou Zero. Et si vous voulez vraiment boire quelque chose de sain, buvez de l’eau.

10. La margarine

Dernier aliment faussement sain connu depuis plusieurs années: la margarine. Nous avons longtemps cru que ce «beurre allégé» nous aiderait à faire baisser notre taux de choléstérol alors qu’en réalité, c’est tout sauf du beurre allégé. La margarine n’est autre que de l’huile transformée en acide gras trans et saturé. C’est pire que tout. Le beurre cru, quant à lui, contient de bonnes graisses ainsi que de la vitamine A.

  • Le conseil nutrition d’Aurelia:
    Mangez du vrai beurre mais fermier, évidemment pas du beurre de cuisine. Et cuisinez toujours à l’huile, jamais au beurre. Le beurre cuit va générer des acides gras trans, qui risquent de boucher nos artères. C’est donc très mauvais et cela favorise toutes les maladies cardiovasculaires.

Vous l’aurez compris, pour manger plus sainement, il suffit de revenir aux aliments les plus simples et bruts, d’oser sortir de sa zone de confort et prendre le temps de cuisiner soi-même, le plus possible. Cela ne prend pas plus temps et contrairement à ce que l’on croit, les produits naturels sont souvent moins chers.

Pour aller plus loin

A propos de l’auteur

Community Manager

Voir tous les posts de Christelle Travelletti

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire

Ces articles peuvent vous intéresser