Rando 2 – le retour

24 juillet 2020 | commentaire(s) |

Voir tous les posts de Gilles Tornay

La suite de notre série consacrée au loisir préféré des Suisses met en pièces certaines idées reçues à propos d’un sport complet et à portée du plus grand nombre. Il suffit de bonnes chaussures, d’un peu de muscles et de s’armer, non seulement d’un couteau suisse, mais aussi de motivation et hop, en marche ! Oui… et non en même temps. Ce blog fait le briefing des conseils simples et précieux pour entamer une randonnée en toute sérénité.

La mission

Avant tout départ pour quelque randonnée que ce soit, il est primordial de se préparer un minimum. Ne serait-ce que pour ne pas se perdre dans un pierrier en espadrilles, sans savoir où l’on est alors que la nuit tombe. Pour ce faire, rien de tel que de passer en revue les éléments suivants :

  • La Météo – une rando plutôt en doudoune ou avec crème solaire?
  • L'itinéraire (Application swisstopo)
  • L’estimation du temps nécessaire pour toute la randonnée (et compter large)
  • Les horaires allers et retours des transports publics (Application CFF)
  • Le type de sac et ce que l’on met à l’intérieur

Le matos

C’est là qu’on entre dans le vif du sujet. Pour le matériel, il y aura toujours des spécialistes qui auront d’excellents conseils entre ce qu’il faut prendre ou non lors d’une randonnée. Le but est bien sûr de vous y retrouver et de faire un paquetage qui vous ressemble et vous convienne. On ne part pas non plus en camp survivaliste lorsque l’on fait le tour du lac de Derborence. Vous serez donc le meilleur juge de la liste pratique qui suit. Ainsi, dans votre sac et sur votre corps d’athlète, il serait bon, selon les circonstances, de prendre:

  • De bonnes chaussures montantes. Celles-ci doivent aussi être bien profilées et si possible estampillées « Vibram » afin de ne pas se tasser les vertèbres et les genoux lors de la descente.
  • Des chaussettes de rechange, une petite veste, un coupe-vent, des gants, un bonnet et une casquette.
  • Du petit matériel comme: mouchoirs, crème solaire, lunettes de soleil, lampe frontale (on ne sait jamais), boussole et pour les adeptes du « nordic walking », ou simplement pour soulager la marche, une paire de bâtons de marche.
  • Le coup de fil à un ami! S’il ne devait y avoir qu’un seul point à retenir, ce serait celui-ci. Informez toujours un ami ou un proche de votre projet de randonnée.

La subsistance

Quid du pique-nique? Même si vous n’avez pas prévu de vous taper la cloche, il est toujours bon de prendre un petit encas « au cas où » et surtout, pour vous donner un peu d’énergie en cours de route. Ça peut être quelques graines et fruits secs dans un coin du sac. Ou alors une barre chocolatée, tout en sachant que les sucres lents sont préférables lors d’une randonnée.

Et si vous prévoyez un pique-nique, alors là il y en a pour tous les goûts: demi-meule de fromage à raclette à faire au feu de bois, sandwich fait maison, pique-nique canadien ou vegan à partager entre amis. Attention tout de même aux intolérances ou aux allergies, renseignez-vous donc sur les préférences de chacun ou préparez votre propre gamelle.

Une dernière chose avant de quitter la place le ventre plein: prévoyez un sac poubelle et s’il vous plaît, ne laissez rien derrière vous. Marmottes et autres randonneurs vont remercieront de ne pas avoir porté atteinte à ce bel espace naturel.

Ça y-est, vous êtes prêt. Alors, bonne marche et bien du plaisir en pratiquant cette activité magnifique.

La Suisse, pays de randonneurs (épisode 2/3)

Suivez les 5 conseils simples et pratiques de Sylvie Peter, accompagnatrice en montagne pour vous assurer de belles randonnées en toute sérénité.

3 randonnées à ne pas manquer en Suisse

De la plus aquatique à la plus gourmande en passant par la plus aérienne, testez durant l’été ces différents itinéraires proposés par Kapaw et le Groupe Mutuel.

Lien utile

A propos de l’auteur

Rédacteur web

Voir tous les posts de Gilles Tornay

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire

Ces articles peuvent vous intéresser