Fêtes, festins et foie: Le cocktail explosif de fin d’année

21 décembre 2020 | commentaire(s) |

Voir tous les posts de Tanya Lathion

COMMENT ÇA FONCTIONNE, LE FOIE?

Alors que nous mettons le dernier petit coup de reins au boulot, avant de retrouver nos proches pour les fêtes, un organe se prépare pour le rush de l’année. Les repas qui s’enchainent, l’alcool et le chocolat mettent notre foie à l’épreuve. Si la mode est à la détox et au dry january, nous avons souhaité comprendre comment fonctionne cette usine hépatique avant de se lancer tête baissée dans une résolution, sans raison.

Bienvenue dans la plus grosse usine de notre monde

Bien qu’il ne pèse pas lourd sur la balance (2% du poids du corps), le foie est notre deuxième plus grand consommateur d’oxygène, après notre cerveau. C’est qu’il en faut, de l’énergie, pour mener à bien toutes ces missions:

  • Filtrage
  • Stockage
  • Elimination
  • Fabrication
  • Transformation
  • Livraison

Si ses activités sont si étendues, c’est que tout le monde compte sur lui. Une fois les aliments digérés, les produits de la dégradation sont envoyés au foie. Celui-ci les trie en absorbant les nutriments et en renvoyant les toxines pour élimination. Soit directement vers la vésicule biliaire, à destination du tube digestif, soit vers les reins, après transformation. Vous l’aurez compris, gros pipi ou petit caca, c’est au foie que tout se joue.

Comme s’en doutaient les amateurs de bière, les toxines issues de l’alcool font partie de celles qui doivent être métabolisées par le foie. À chaque verre, vous lui donnez donc du job. Et pendant qu’il s’affaire à cette basse besogne, il n’a pas le temps de s’occuper des dossiers vraiment importants, pour lesquels tout votre corps a besoin de ses compétences.

Au rayon des bonnes choses

Bien qu’elles soient de plus en plus présentes dans notre alimentation, les toxines ne sont pas les seules à occuper le foie. La fonction première de cet organe incontournable est la transformation des nutriments, et la fabrication des matières premières.

Quel organe incroyable, ce foie. Vous lui donnez du sucre, des graisses, de l’eau, des vitamines et des acides aminés, il vous fait, non pas une crêpe au sucre, mais une multitude de produits essentiels au bon fonctionnement de tout l’organisme:

  • Des protéines
  • De la bile
  • Des enzymes digestives
  • De la fibrine (substance qui permet la cicatrisation des plaies)
  • Des membranes cellulaires
  • D’autres substances protectrices et anti-toxiques

Son professionnalisme est tel qu’il assure également le service après-vente, par la livraison de ses produits et le stockage d’énergie (vitamines et sucre) en cas de besoin. Interdiction de manger durant le contrôle de maths? Aucun souci, le foie assurera le ravitaillement en sucre du cerveau.

Avec tant de responsabilités à gérer, vous imaginez bien que son organisation doit être réglée comme du papier à musique. Et qu’une énorme pile de dossiers à traiter, posée au coin du bureau à 19h00, pourrait bien le mettre à rude épreuve. Vous l’avez reconnue, cette pile? C’est l’apéro-entrée-plat-dessert-chocolats du premier des douze repas que vous avez prévu pour les fêtes. Alors comment ménager ce précieux employé?

Le burn-out qui fait jaunir

Le foie a un poste clé, dans notre organisme, et une conscience professionnelle exemplaire. Tout ce qui atterrit sur son bureau, il le traite. Le risque, durant la période des fêtes, est de le surcharger au point qu’il ne puisse plus suivre le rythme et finisse par mettre ses tâches les plus importantes de côté. Le reste de l’organisme souffrira alors rapidement de l’absence de nutriments et de l’excédent de produits de dégradation dans le sang. Ce déséquilibre se fera sentir par de la fatigue, l’affaiblissement du système immunitaire et, en sonnette d’alarme, une coloration jaune des yeux puis de la peau.

Le dry january et les détox de début d’année peuvent alors être des vacances bien méritées ou, pour ceux qui en auront le plus abusé, une pause nécessaire pour le foie. Mais les fêtes de fin d’année peuvent aussi se dérouler sans forcer, en faisant attention à se ménager. En cette période de menus bien garnis et arrosés, un jeûne intermittent peut aider à ne pas surcharger cet organe, en lui laissant davantage de temps pour trier les déchets et traiter les arrivées, entre les repas.

  • Quelle que soit la solution pour laquelle vous optez, n’oubliez pas de prendre soin de vous et passez d’excellentes fêtes de fin d’année.

A propos de l’auteur

Rédactrice Web

Voir tous les posts de Tanya Lathion

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire

Ces articles peuvent vous intéresser