Au secours! Ma tignasse se fait la malle!

20 mai 2019 | commentaire(s) |

Voir tous les posts de Tanya Lathion

Il est beau, fort et brillant. Nous avons beau l’aimer, vivre avec et ne pas vouloir le perdre, nous ne le connaissons pas toujours très bien. La première étape pour le retenir est de s’intéresser un peu à sa vie, apprendre à le connaître. Nous comprendrons alors pourquoi il veut tant nous quitter et comment l’en empêcher. De sa naissance à sa chute, tout, tout, tout, vous saurez tout sur le… cheveux!

Déprime passagère ou réel problème ?

En ce moment, Mistigri sème sa douce fourrure un peu partout sur le canapé. Et ce n’est pas le seul. Sur le coussin ou dans la douche, nous constatons l’ampleur des dégâts. Notre belle tignasse se fait la malle! Mais avant de céder à la panique, évaluons déjà la nature de cette perte de cheveux.

Nous perdons une centaine de cheveux par jour. Ceux-ci sont poussés hors de leur bulbe par leur successeur. Nous gardons notre crinière de rêve grâce à ce renouvellement permanent de notre chevelure. Nous parlons de chute de cheveux à partir du moment où la quantité perdue est supérieure à la quantité produite. C’est à ce moment-là que notre moral en prend un coup et que l’on commence à s’inquiéter généralement.

Qu’on se le dise, une chute de cheveux saisonnière est absolument normale. Elle dure entre 4 et 6 semaines, au printemps et en automne. Nous pouvons donner un petit coup de pouce à nos pousses avec quelques produits stimulants mais il serait inutile de dévaliser le rayon capillaire de votre enseigne préférée.

Si le problème perdure au-delà de l’entre saisons, cela vaut la peine de se poser LA question : Pourquoi est-ce que je perds mes cheveux ?

Pourquoi je perds mes cheveux?

La chute de cheveux peut avoir plusieurs coupables bien différents. Il nous faudra alors explorer toutes les pistes afin de trouver la cause de cette perte. Identifier le problème nous aidera à le combattre avec les bonnes armes.

  • La génétique : Merci papa, merci maman. La calvitie est un cadeau empoisonné que l’on se transmet de père en fils.
  • Les hormones : Pourquoi Vin Diesel et Bruce Willis sont-ils des beaux gosses? Parce que ce sont des mâles bourrés de testostérone. Et justement, cette hormone masculine vient jouer les trouble-fêtes dans la pousse de nos cheveux. Les femmes produisent naturellement une petite quantité de testostérone. À cela s’ajoutent les variations d’hormones féminines, comme après un accouchement ou lors de la ménopause, qui participent également à l’extinction de nos follicules. Les hormones peuvent jouer un rôle dans la perte de nos cheveux.
  • Les carences : Vitamines B, protéines, zinc et fer permettent la naissance de nos cheveux. Si nous ne pouvons pas leur apporter ces nutriments, ils ne peuvent pas pousser.
  • La circulation : Les nutriments juste évoqués sont transportés jusqu’aux cheveux par les capillaires sanguins. Nous avons beau être des exemples de nutrition équilibrée ou avoir recours à des compléments, si ces nutriments ne sont pas correctement acheminés ils ne pourront pas être suffisamment utilisés.

Comment aider mes cheveux à s’accrocher?

Après s’être rendus chez le médecin et avoir écarté les causes génétiques et hormonales, il est temps de prendre le taureau par les cornes. Pour avoir de beaux cheveux, nous devons soigner notre alimentation et notre cuir chevelu.  Des compléments alimentaires peuvent nous aider à combler immédiatement nos carences mais un rééquilibrage alimentaire s’impose à long terme. Pour ce qui est de notre cuir chevelu, il est peut-être temps de changer de shampoing. Nous choisirons plutôt un Ph légèrement acide, qui correspond à celui de notre peau. Nous pouvons aussi opter pour un concentré d’huiles essentielles qui stimule la pousse, active la circulation et prend soin du cuir chevelu. Un véritable petit élixir de beauté pour nos cheveux, à incorporer dans notre routine hebdomadaire.

La solution naturelle : La recette de mémé aux orties. Ma grand-mère avait conseillé à mon oncle de se frotter des orties sur le crâne pour faire repousser ses cheveux, suite à son début de calvitie génétique. Et ça a fonctionné ! Aujourd’hui, Germaine propose une recette plus élaborée pour tirer profit de l’effet « repousse » de cette plante. Retrouvez ses conseils en vidéo et téléchargez la recette.

Liens utiles

A propos de l’auteur

Rédactrice Web

Voir tous les posts de Tanya Lathion

Commentaire(s) ()

Laisser un commentaire

Ces articles peuvent vous intéresser